Menu

Coiffure femme : La maladie de Quinquaud, c’est quoi ?

La maladie de Quinquaud est une maladie orpheline qui se caractérise par l’’inflammation des follicules qui se trouvent à la racine des cheveux et des poils. Les follicules sont de toutes petites poches qui traversent la couche superficielle de notre peau, que l’’on appelle épiderme, la couche profonde, le derme, et la couche située sous le derme, appelée l’’hypoderme. Au centre de ce follicule prennent racine les poils ou les cheveux. L’’inflammation de ces follicules provoque la perte des cheveux (alopécie), qui tombent alors en plaques.

La maladie de Quinquaud est une maladie connue, pourtant classée dans la catégorie des maladies orphelines. Ses premiers symptômes sont la formation de plaques de pus formant des pustules, suivie par la destruction de tous les follicules pileux. Les follicules détruits, les cheveux de la zone endommagée se mettent à tomber par plaques. Très souvent, les ganglions situés derrière les oreilles gonflent et sont douloureux, signalant l’’infection.

C’est une maladie extrêmement handicapante et très pénible à assumer, d’’autant plus qu’’il n’’existe à l’’heure actuelle aucun traitement qui en vienne complètement à bout. Beaucoup de solutions ont été essayées sur différents malades, et personne ne réagit de la même manière au même traitement. Dans un premier temps, le dermatologue procède à une prise de sang et à un prélèvement de pus. Ensuite, après analyse, il décidera quel traitement administrer au patient. Dans tous les cas, ce seront des antibiotiques qui auront pour but d’’enrayer l’’inflammation des follicules, mais malheureusement il est rare de trouver le bon traitement suffisamment tôt, et le malade perdra ses cheveux plaque par plaque.

Des patients désespérés se sont tournés vers les médecines douces, comme l’’aromathérapie, et certaines huiles essentielles semblent apporter une lueur d’’espoir. Pour cela, il faut impérativement consulter un aromathérapeute, seul à pouvoir conseiller une huile essentielle sans danger pour la santé. En dernier recours, le fait de se raser complètement le crâne enraye la maladie. C’’est certes une solution radicale, très dure à vivre, particulièrement pour une femme, mais à choisir entre santé et féminité, beaucoup de femmes ont franchi le cap et ont opté pour des prothèses qui remplacent leurs cheveux afin de se débarrasser définitivement de ce handicap.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *