Menu

Coiffure femme : Qu’est-ce que l’alopécie androgénétique ?

À la base, une alopécie, c’est une chute des cheveux. Celle-ci est provoquée par les hormones masculines, les androgènes, et l’hérédité. D’où le nom d’alopécie androgénétique. En clair, c’est que le cuir chevelu de la personne atteinte souffre d’une sensibilité intimement reliée aux gènes.

La perte des cheveux touche 90 % des hommes, et cette affection est aussi appelée calvitie classique. Cette perturbation des hormones masculines se manifeste par une perte de cheveux au niveau du front, des tempes et du dessus de la tête. Les androgènes sont produits à 40 % par les testicules et à 60 % par les glandes endocrines ou surrénales. Ces hormones jouent donc un rôle dans le cycle des follicules du poil. Par contre, lorsque vous êtes diagnostiqué comme souffrant d’alopécie androgénétique, vous verrez que plus le temps avance, plus vos cheveux s’amincissent. Le bulbe se fatigue et rapetisse, ne produisant plus qu’un duvet. Par la suite survient la calvitie.

Les femmes peuvent également souffrir d’alopécie androgénétique, même si c’est plus rare. Notez que depuis les vingt dernières années, cette affection touche plus de femmes qu’auparavant. Les androgènes chez la femme ont comme source les ovaires et les glandes surrénales, dans le même pourcentage que chez les hommes. Chez la gent féminine, la calvitie est moins visible que chez les messieurs, car elle se situe surtout sur le dessus de la tête ou sur la raie. Elle se manifeste par un amincissement de la chevelure.

Lorsque la chute de cheveux est provoquée par l’hérédité, il n’y a pas de soins ou produits appropriés : seule la transplantation de cheveux peut vraiment être efficace.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *