Menu

Coiffure femme : Se faire greffer les cheveux, c’est douloureux ?

La greffe de cheveux est une technique de plus en plus utilisée par les personnes souffrant de calvitie, et elle concerne autant les femmes que les hommes. Cette intervention consiste à prélever des cheveux à l’’arrière pour les implanter sur les zones dégarnies, ce qui implique des incisions du cuir chevelu. Lorsque l’’on sait cela, on est en droit de se demander si cette opération est douloureuse. En réalité, tout dépend de la technique utilisée, mais les nouveaux procédés ont nettement amélioré les douleurs postopératoires.

La technique traditionnelle de greffe de cheveux consistait à prélever, à l’’aide d’’un appareil ressemblant à une perceuse, des greffons de 4 mm de diamètre sur la couronne. Il fallait ensuite réaliser des trous de ce même diamètre sur le cuir chevelu des zones à recouvrir d’’implants, afin d’y implanter ces greffons. Toutes ces étapes étaient bien sûr réalisées sous anesthésie, mais le réveil était loin d’être agréable.

En effet, des trous de 4 mm dans le crâne laissent forcément couler beaucoup de sang, et outre la douleur ressentie par ces multiples entailles, la cicatrisation était également douloureuse. Les ouvertures formaient des croûtes qui mettaient plusieurs semaines avant de tomber, très gênantes et douloureuses puisqu’’elles tiraient sur les cheveux existants, mais aussi sur la peau. La douleur diminuait avec le temps, mais les personnes opérées devaient prendre des antalgiques durant plusieurs jours pour supporter leur douleur.

Les nouvelles techniques sont nettement moins douloureuses. La micro-greffe ne nécessite plus de trous de 4 mm de diamètre dans le crâne, mais le prélèvement d’’une seule bandelette complète de cheveux. La plaie est suturée au fil résorbable, et ne laisse aucune autre trace qu’’un léger tiraillement lors de la cicatrisation des chairs. Les cheveux sont implantés par trois ou quatre au plus, dans de micro-entailles si petites que le sang coule à peine. Les tiraillements sont donc moindres et les croûtes inexistantes.

Lorsque l’’on envisage une greffe de cheveux, il est donc nécessaire de choisir la bonne méthode. La greffe traditionnelle est de moins en moins utilisée, mais certains centres la pratiquent encore, il vaut donc mieux l’’éviter.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *